10 conseils pour bien s’alimenter en course à pied

13 avril 2016
Le Rendez-vous de la Santé de Baie-St-Paul aura lieu le 22 mai 2016. Pour vous aider à bien vous préparer, David Savard-Gagnon vous propose cette chronique.

L’alimentation est au coeur de votre santé et vous procure l’énergie nécessaire pour réussir tant votre journée de travail que vos entraînements. Alors, il devient primordial de consommer les bons aliments selon la période de la journée. L’alimentation doit faire partie de votre rythme de vie, au même titre que votre entraînement et votre sommeil.

Voici 10 conseils sur l’alimentation du coureur :

  1. Prendre ses repas à heures régulières
    Manger de façon régulière vous permet d’avoir un apport énergétique régulier et favorise une meilleure digestion de votre organisme. De plus, cela évite d’avoir des baisses d’énergie lors de vos entraînements.

  2. Manger au déjeuner
    Le déjeuner vous permet de débuter la journée avec un apport adéquat en glucide et en protéine. Les coureurs qui mangent insuffisamment au déjeuner ont de la difficulté à s’entraîner sur l’heure du dîner et diminuent leur récupération.

  3. Avoir une alimentation variée et équilibrée
    Elle vous permet d’avoir les vitamines et minéraux nécessaires afin de performer lors de vos entraînements.

  4. Bien s’hydrater
    Il faut s’hydrater régulièrement durant l’entraînement, mais aussi avant et après. Une hydratation adéquate favorise une meilleure récupération. Pour les efforts au-delà d’une heure, la consommation d’une boisson énergétique prévient l’hypoglycémie et aide à mieux performer.

  5. S’alimenter avec les bons carburants
    Courir demande beaucoup d’énergie à notre corps. Il devient important de consommer des aliments riches en glucides complexes afin d’avoir le carburant nécessaire lors de vos entraînement. Des aliments comme les pâtes alimentaires procurent beaucoup d’énergie durant une longue période.

  6. Les fruits et les légumes
    Ils procurent les vitamines et minéraux qui demeurent essentiels au bon fonctionnement du corps. Ils donnent de l’énergie afin de réussir vos entraînements.

  7. L’alimentation avant l’effort
    Il demeure primordial de bien s’alimenter avant l’effort. Un apport insuffisant en glucides peut causer une hypoglycémie et un repas trop riche en lipides engendre des problèmes digestifs. La veille d’une compétition, il est conseillé de prendre un repas riche en glucide complexe (pâtes ou riz). Le dernier repas devrait être pris 3 heures avant de courir. Il est possible de manger un fruit 90 minutes avant la compétition.

  8. L’alimentation pendant l’effort
    Pour les compétitions de moins d’une heure, une bonne hydratation avec de l’eau est suffisante. Pour celles de plus d’une heure, il est préférable de s’hydrater avec une boisson énergétique à intervalles réguliers et de consommer quelques gels (à toutes les 40 minutes).

  9. L’alimentation après l’effort
    Il devient important de reprendre l’eau perdue à travers la sueur en s’hydratant bien. Un breuvage sucré peut améliorer la récupération. Un produit laitier peut s’avérer un bon choix, car il contient des protéines et celles-ci favorisent une meilleure récupération.

  10. L’alcool avec modération
    Il est déconseillé de prendre de l’alcool la veille d’une compétition. Celui-ci réduit les capacités physiques et augmente les toxines que l’organisme devra éliminer. De plus, il accélère la déshydratation.


Pour plus d’informations et pour vous inscrire au Rendez-vous de la Santé : www.courirbaiesaintpaul.com

David Savard-Gagnon